Résumé ci-joint

Attached Summary & Review | Amir Levine et Rachel Heller

Êtes-vous anxieux, évitant ou sécurisé ? Comment la science de l'attachement des adultes peut vous aider à trouver - et à garder - l'amour.

La vie s'active. A Ci-joint qui prenait la poussière sur votre étagère ? Prenez plutôt les idées clés dès maintenant.

Vous n'avez pas déjà le livre ? Nous ne faisons que gratter la surface ici. Pour connaître tous les détails croustillants et soutenir l'auteur, commandez la brochure livre ou obtenez le livre audio gratuitement.

Le point de vue d'Amir Levine

Amir Levine est professeur adjoint au département de psychiatrie de la division de la psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent de l'université Columbia. Sa mère était une rédactrice de vulgarisation scientifique qui valorisait la créativité et l'automotivation. Elle permettait à Amir de rester à la maison quand il le voulait et d'étudier ce qui l'intéressait. C'est ainsi que naît sa passion pour l'apprentissage. Après son service militaire obligatoire, Amir s'inscrit à l'école de médecine de l'université hébraïque de Jérusalem. Il y a reçu de nombreux prix. Il est maintenant à l'université Columbia en tant que chercheur principal. Il travaille avec le Dr Eric Kandel, lauréat du prix Nobel, sur un projet de recherche parrainé par le National Institute of Health. Il a également un cabinet privé à Manhattan.

Introduction aux attachés

Ci-joint étudie la science de l'amour. Comprendre votre style d'attachement et celui de votre partenaire potentiel est essentiel pour trouver et entretenir l'amour. Nous connaissons les styles d'attachement depuis les années 1950, mais l'auteur les étudiait chez les enfants. La réalité est que ces styles d'attachement ont également un impact sur nos futures relations. Ce livre a été traduit en 11 langues.

Voici les principaux points d'attache :

StoryShot #1 : Les styles d'attachement vous aideront à comprendre vos relations amoureuses

Les partenaires ont souvent des réactions différentes lorsqu'ils sont éloignés de leurs proches. Alors que l'un des partenaires peut être angoissé, l'autre peut ne pas être affecté par cette séparation. Ces différentes réactions sont liées aux styles d'attachement individuels. Les auteurs décrivent l'attachement comme le lien entre deux personnes qui dure généralement longtemps. L'attachement le plus courant dont on parle souvent est le lien mère-enfant. De nombreuses recherches suggèrent que le style d'attachement que nous formons avec notre mère a un impact important sur nos relations futures. Les auteurs s'appuient sur une étude pour le démontrer. Les chercheurs ont voulu étudier le potentiel de guérison d'un attachement fort. Ils ont donc placé des participantes dans des situations stressantes, mais ont laissé la moitié des participantes tenir la main de leur partenaire. Les résultats ont montré que l'hypothalamus, la zone du cerveau qui gère la pression émotionnelle, était moins actif lorsque les participantes tenaient la main de leur partenaire. Cet effet ne semble se produire que si vous avez un attachement fort et sécurisant avec votre partenaire. Par exemple, d'autres recherches ont montré que le fait de passer du temps avec un partenaire issu d'une relation malheureuse peut entraîner une augmentation de la pression sanguine et un sentiment de malaise.

StoryShot #2 : Les recherches de Bowlby sont à la base des styles d'attachement

L'auteur explique qu'il existe trois types d'attachement. Il s'agit de l'attachement évitant, anxieux et sécurisant. Chacun indique une manière différente de comprendre l'intimité et d'aborder la communication dans une relation. Ces trois styles d'attachement ont été développés à partir des recherches d'un psychologue appelé John Bowlby. Il a théorisé que les enfants ont un besoin instinctif d'affection maternelle. Cette théorie s'appuie sur le fait que les singes préfèrent le doudou à la nourriture et qu'un autre psychologue a constaté de grandes différences entre les enfants dans leur réaction à la séparation de leurs parents pendant une courte période.

StoryShot #3 : Il y a trois types d'attachement

Voici un aperçu de base de chacun des styles d'attachement avant que nous n'approfondissions chacun d'entre eux :

  1. Secure - Invitez l'intimité sans anxiété
  2. Anxieux - Ils s'inquiètent des relations et de l'intimité parce qu'ils ont peur de perdre leur partenaire.
  3. Évitant - Il considère en privé qu'un attachement intime entraîne une perte d'indépendance. Il évite donc ces attachements.

Levine explique qu'aucun de ces styles d'attachement n'est bon ou mauvais. Ils sont simplement différents. La plupart des gens naissent avec ces styles d'attachement. Cela dit, il y a 25% de chances que votre style d'attachement change tous les quatre ans.

StoryShot #4 : Anxious Attachment

Tous les humains ont un fort besoin d'attachement. Cela dit, nous différons dans la façon dont nous pensons que les relations doivent fonctionner. Les personnes qui ont un attachement anxieux sont souvent préoccupées par leur relation. Elles craignent que leur partenaire ne les aime pas assez. Par exemple, vous pouvez vous inquiéter si votre partenaire ne répond pas rapidement à votre message.

Les styles d'attachement anxieux signifient que les individus ont souvent besoin d'accéder à leur partenaire et prennent le comportement de ce dernier très à cœur. Les personnes qui ont un attachement anxieux sont mieux adaptées aux relations avec les personnes qui ont un attachement sécurisant. En effet, ces dernières leur apporteront confort et intimité. Si vous pensez avoir un style d'attachement anxieux, vous devriez éviter de tirer des conclusions hâtives. Le fait de fréquenter d'autres personnes vous aidera à ne pas attendre d'un partenaire qu'il vous rassure.

StoryShot #5 : L'attachement évitant

Les personnes qui ont un style d'attachement évitant se sentent souvent piégées par les relations. Elles percevront leur partenaire comme trop nécessiteux et ne comprendront pas l'obsession des gens à dépendre d'une seule personne. Ces personnes évitent les relations car elles pensent que cela les conduira à une perte d'indépendance. Les auteurs soulignent qu'il existe une différence importante entre l'indépendance et l'autonomie. L'autosuffisance signifie que vous ne pouvez pas vous défaire de ce que vous percevez comme une indépendance. Cela conduit à une relation brisée et au malheur. L'indépendance est le fait de savoir que vous pouvez exceller par vous-même, mais que vous n'êtes pas obligé de passer votre vie seul. Comprendre cette différence est la clé du bonheur pour ceux qui sont attachés de manière évasive.

S'ils choisissent d'être dans une relation, ils auront probablement du mal à reconnaître les sentiments des autres. Elles ont donc du mal à entretenir ces relations. Elles utilisent également des stratégies de distanciation, comme garder des secrets et éviter la proximité physique. L'une des raisons de ces comportements est qu'ils pourraient s'être développés comme un mécanisme de défense dû à la négligence dans l'enfance.

Les caractéristiques des personnes qui ont un attachement évitant peuvent donner l'impression qu'elles ne veulent pas s'attacher. En réalité, elles ont toujours le même besoin, mais elles l'expriment différemment. Elles ne se contentent pas de moins que le partenaire parfait, ce qui signifie que les relations peuvent aussi se briser lorsqu'elles remarquent des problèmes mineurs avec un partenaire.

Les auteurs recommandent aux personnes qui ont ce style d'attachement d'essayer de voir leur partenaire de manière plus positive. La meilleure façon d'y parvenir est de se regarder d'abord comme la source du conflit. Le fait de considérer les problèmes du point de vue de leur partenaire aidera les personnes qui ont un attachement évitant à ne pas pinailler sur les problèmes avec leur partenaire.

StoryShot #6 : Attachement sécurisé

Le dernier style d'attachement est le style d'attachement sécurisant. Les personnes ayant ce style d'attachement peuvent communiquer efficacement leurs attentes et leurs besoins sans comportements de protestation. Un exemple de comportement de protestation serait d'appeler un partenaire plusieurs fois lorsqu'il ne répond pas immédiatement. Les personnes ayant un attachement sécurisant sont également indulgentes, fiables et sensibles aux besoins de leur partenaire. Elles sont capables de lire entre les lignes, de sorte qu'elles peuvent comprendre les besoins de leur partenaire sans trop s'inquiéter (comme le ferait une personne anxieuse) ou être indifférentes (comme une personne évitante). En réalité, le fait d'être dans une relation avec un partenaire sûr est le meilleur indicateur d'une relation heureuse et réussie.

Les couples sécurisés se soutiennent mutuellement et n'ont pas peur de l'intimité. Leur volonté d'être intimes est due au fait qu'ils n'ont pas peur que ces comportements leur enlèvent leur indépendance.

StoryShot #7 : Styles d'attachement mal assortis

Comprendre le style de votre partenaire peut vous aider à comprendre les domaines dans lesquels vos styles pourraient s'opposer. Les auteurs expliquent que le couple le plus mal assorti serait composé d'un anxieux et d'un évitant. Ces personnes seraient incapables de satisfaire les besoins d'intimité de l'autre. Ce type de relation se caractérise par une proximité occasionnelle suivie d'un retrait du partenaire évitant. Le partenaire anxieux se sentira alors trahi et insatisfait. Cela dit, ces styles d'attachement peuvent quand même fonctionner ensemble. Les problèmes relationnels peuvent être résolus par une communication efficace. Plus précisément, le partenaire anxieux doit exprimer ses besoins émotionnels. Le partenaire évitant doit exprimer son besoin d'espace. Lorsqu'un couple continue à exprimer ses besoins et à répondre aux demandes d'intimité de l'autre, il devient plus facile pour l'un de prendre du temps pour soi sans blesser l'autre.

StoryShot #8 : Le mythe de la dépendance

Il existe un mythe selon lequel le fait de dorloter votre enfant le rendra trop dépendant de vous en grandissant. Plus précisément, les parents craignent qu'en dorlotant leur enfant, celui-ci n'apprenne jamais à s'apaiser. Il développera donc des problèmes d'attachement à l'avenir.

La réalité est que la dépendance est en fait un paradoxe. Si vous placez un enfant dans une pièce avec sa mère, il se sentira généralement en sécurité. Cette sécurité est basée sur une dépendance à l'égard de leurs parents. Cette dépendance est en fait ce qui permet à l'enfant d'explorer de manière indépendante. Cet argument est étayé par ce qui se passe lorsque vous retirez la mère de la pièce. Dans ce cas, l'enfant pleure souvent et évite d'explorer la pièce. La raison en est qu'il ne dispose pas d'une base sûre sur laquelle s'appuyer pour explorer de manière indépendante.

L'importance de la dépendance se traduit à l'âge adulte. L'auteur décrit comment des études montrent que le fait de tenir la main d'un partenaire entraîne une réponse au stress beaucoup plus faible. Plus précisément, des femmes ont été placées dans des situations stressantes et leur activité cérébrale dans l'hypothalamus a été mesurée. Il s'agit de la partie du cerveau associée au stress. Les chercheurs ont constaté une réduction significative de l'activation de l'hypothalamus lorsqu'elles tenaient la main de leur partenaire, par rapport à la main d'un inconnu. Cela montre que leur dépendance à l'égard de leur partenaire leur a permis de faire face à des situations stressantes et signifie que nous dépendons des autres pour notre propre bien-être. Cette dépendance fait que les couples deviennent une seule unité physiologique et qu'ils influencent la pression sanguine, le rythme cardiaque, la respiration et les hormones de leur partenaire. La mise en miroir des couples montre l'importance de la dépendance dans les relations.

StoryShot #9 : Les deux types d'information

Nous venons de parler de l'importance de la communication lorsque les styles d'attachement ne sont pas adaptés. Une communication efficace exige que vous soyez ouvert à vos besoins émotionnels et que vous fassiez preuve d'un désir de connaître et de comprendre les besoins d'attachement de votre partenaire.

Les auteurs décomposent la communication en deux parties. Il y a les informations de contenu et les informations relationnelles. Les informations de contenu sont les choses qui sont réellement dites. Les informations relationnelles sont les signaux que les personnes émettent par leur ton, leur langage corporel et d'autres indices. Une mauvaise communication peut se produire si l'une ou l'autre de ces formes de communication est mal interprétée. Cela peut conduire à ce que deux partenaires ne partagent pas la même interprétation d'un contexte.

StoryShot #10 : Partager des informations intimes est crucial dans les relations amoureuses

La clé pour éviter les mauvaises interprétations est de partager honnêtement les informations intimes. Cela peut également renforcer l'affection et l'intimité au sein de la relation. Cette communication réciproque est ce que les chercheurs décrivent comme ce qui fait une relation. Levine estime que la plupart des désaccords au sein d'une relation ne sont pas des discussions sur de grosses erreurs ou de petits inconvénients. Au contraire, la plupart des problèmes sont fondés sur des besoins d'intimité conflictuels. 

L'auteur utilise l'exemple d'un chien pour expliquer que votre style d'attachement est plus important que les détails. Tout le monde aime son chien, même s'il fait constamment ses besoins, vous réveille la nuit et exige une attention constante. La raison pour laquelle les gens continuent d'aimer leur chien malgré toutes ces complications est qu'ils ont un style d'attachement sûr et qu'ils sont prêts à laisser les problèmes derrière eux.

StoryShot #11 : La plupart des communications sont non verbales

La plupart des communications sont non verbales plutôt que verbales. N'oubliez donc pas que votre langage corporel a un impact sur la façon dont votre partenaire percevra vos informations. Un langage corporel ouvert invite au partage entre vous deux. Par exemple, vous pouvez vous pencher sur la conversation ou vous assurer que vos bras ne sont pas croisés.

StoryShot #12 : Comment être en désaccord de la bonne manière ?

Pour qu'une relation fonctionne, l'important n'est pas de savoir combien vous êtes en désaccord avec votre partenaire, mais comment vous l'êtes. Une chose à garder à l'esprit est que vous ne devez pas généraliser lorsque vous vous disputez. Ainsi, lorsque vous êtes en désaccord, vous ne devez parler que de ce sujet de désaccord. N'évoquez pas les désaccords ou les comportements antérieurs dans la conversation. Vous devez également garder à l'esprit le bien-être de votre partenaire à tout moment. Vous pouvez avoir une idée de ce que vous voulez, mais vous devez aussi tenir compte du bien-être de votre partenaire. En tenant compte des deux points de vue, vous pourrez faire des compromis efficaces et prendre des décisions bénéfiques pour tous. Enfin, n'oubliez pas que votre partenaire ne peut pas lire dans vos pensées. Soyez honnête sur ce que vous ressentez afin qu'il puisse comprendre pleinement vos expériences.

Résumé final et examen des pièces jointes

Ci-joint renforce l'idée que nous sommes tous uniques. Nous avons tous un style d'attachement unique, basé sur notre éducation et notre biologie. Cela dit, nous entrons tous dans les grandes catégories suivantes : attachement sécurisant, anxieux ou évitant. Supposons que notre partenaire ou nous-mêmes ayons un style d'attachement anxieux ou évitant. Dans ce cas, nous devons utiliser la communication pour renforcer le lien de la relation. Comprendre votre style d'attachement et celui de votre partenaire vous aidera à comprendre comment faire durer votre relation.

Classement

Nous attribuons à Attached la note de 4,2/5.

Quelle est votre évaluation du livre d'Amir Levine ?

Cliquez pour évaluer ce livre !
[Total : 7 Moyenne : 4.9]

PDF joint, livre audio gratuit, infographie et résumé animé du livre.

C'était la partie émergée de l'iceberg. Pour plonger dans les détails et soutenir l'auteur, commandez l'ouvrage livre ou obtenez le livre audio gratuitement.

Avez-vous aimé les leçons que vous avez apprises ici ? Commentez ci-dessous ou partagez-les pour montrer votre intérêt.

Nouveau sur StoryShots ? Obtenez le PDF, la version audio gratuite et la version animée de cette analyse et de ce résumé d'Attaché et de centaines d'autres livres de non-fiction à succès dans notre section "Histoire". application gratuite de premier rang. Apple, The Guardian, les Nations unies et Google l'ont classée parmi les meilleures applications de lecture et d'apprentissage au monde.

Les 5 langages de l'amour par Gary Chapman

Romance moderne par Aziz Ansari et Eric Klinenberg

L'accouplement en captivité par Esther Perel

Intelligence émotionnelle par Daniel Goleman

La voie de l'homme supérieur par David Deida

Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus par John Gray

Les sept principes pour faire fonctionner le mariage par John Gottman et Nan Silver

Intelligence émotionnelle 2.0 par Jean Greaves et Travis Bradberry

Résumé du livre en annexe
  • Sauvez

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.