Résumé de Gandhi
| | |

Gandhi par le Mahatma Gandhi Résumé et analyse

Une autobiographie

La vie s'active. A Gandhi qui prenait la poussière sur votre étagère ? Prenez plutôt les idées clés dès maintenant.

Nous ne faisons que gratter la surface ici. Si vous n'avez pas déjà le livre, commandez le livre ou obtenir le livre audio gratuit pour apprendre les détails juteux.

Synopsis 

The Story of My Experiments with Truth est l'autobiographie du Mahatma Gandhi. Le livre couvre les débuts de la vie de Gandhi jusqu'en 1921, alors qu'il avait une cinquantaine d'années. Au départ, le livre a été écrit par tranches hebdomadaires. Chaque semaine, de 1925 à 1929, le journal Navjivan publiait une nouvelle partie de l'autobiographie. Toutefois, ce résumé du livre portera sur l'ouvrage final, qui a été publié pour la première fois en Occident en 1948. 

A propos de Gandhi

Le Mahatma Gandhi est l'une des personnes les plus influentes des 19e et 20e siècles. Gandhi était un avocat indien et un anticolonialiste. Il a utilisé la résistance non violente pour faire campagne contre la domination de la Grande-Bretagne sur l'Inde. Cette résistance a finalement conduit à l'indépendance de l'Inde vis-à-vis de la Grande-Bretagne. En outre, ses approches pacifiques ont inspiré les mouvements de défense des droits civiques dans le monde entier.

"Quand je désespère, je me souviens que tout au long de l'histoire, la voie de la vérité et de l'amour a toujours gagné. Il y a eu des tyrans et des meurtriers, et pendant un temps, ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin, ils tombent toujours. Pensez-y - toujours." - Mahatma Gandhi

"Vos croyances deviennent vos pensées,

Vos pensées deviennent vos mots,

Vos paroles deviennent vos actions,

Vos actions deviennent vos habitudes,

Vos habitudes deviennent vos valeurs,

Vos valeurs deviennent votre destin." - Mahatma Gandhi

La jeunesse de Gandhi

L'Inde colonisée

Gandhi est né le 2 octobre 1869, à Porbander. Porbander est une petite ville côtière du nord-ouest de l'Inde. Il a été élevé par sa mère et son père. Son père était un politicien local qui travaillait pour les princes indiens locaux. Ses deux parents étaient peu instruits. Par exemple, sa mère était analphabète et son père n'a appris à écrire que dans sa vieillesse. Malgré cela, les parents de Gandhi étaient relativement riches pour la région. Gandhi a donc pu bénéficier d'une bonne éducation.

Gandhi est né à l'époque victorienne. C'était une époque où l'Empire britannique était en pleine force. L'Inde, pays natal de Gandhi, était l'un des endroits qu'ils contrôlaient en grande partie. Gandhi décrit l'empire comme étant un mélange particulier d'avidité commerciale et de tentative d'être missionnaire. L'Inde était considérée comme le joyau de la couronne de l'empire de la reine Victoria. Cette domination britannique sur l'Inde était appelée le Raj par les Britanniques. Ils ont d'abord colonisé l'Inde au 18e siècle par le biais de la British East India Company. À la fin du 19e siècle, elle était plus importante que jamais. Les Britanniques étaient devenus les souverains de l'Inde. 

Le jeune mariage

"Je n'ai pas perdu de temps pour assumer l'autorité d'un mari... (elle) ne pouvait pas sortir sans ma permission." - Mahatma Gandhi

Gandhi s'est marié à l'âge de treize ans. Il a été marié à une fille locale du même âge nommée Kasturbai. Plus tard dans sa vie, il s'opposera à la pratique inhumaine du mariage des enfants. Cependant, à cette époque, il était heureux de son mariage. Au fur et à mesure que leur relation progressait, ils ont connu de nombreuses querelles. Certaines étaient si graves qu'ils ne se sont pas parlés pendant des mois.

"De tous les maux dont l'homme s'est rendu responsable, aucun n'est aussi dégradant, aussi choquant ou aussi brutal que l'abus qu'il fait de la meilleure moitié de l'humanité ; le sexe féminin." - Mahatma Gandhi

Médiocrité académique et religieuse

Gandhi était un enfant timide. Il fuyait le sport et avait du mal à suivre les cours à l'école. Gandhi trouvait les tables de multiplication particulièrement difficiles. De même, il n'avait pas d'affinité particulière avec la religion à cet âge. Son foyer, en grandissant, était religieusement diversifié. Sa mère est une hindoue fervente, tandis que son père et ses amis débattent souvent de l'islam. En outre, le jaïnisme était très populaire dans sa région. Par conséquent, dès son plus jeune âge, Gandhi a été entouré d'un large éventail de religions. Bien que cette éducation ait très probablement façonné l'homme qu'il allait devenir, il n'était pas intéressé par la religion à un jeune âge. En fait, elle l'ennuyait. Il décrit même comment il "penchait quelque peu vers l'athéisme".

Voyager à Londres

Le père de Gandhi est décédé alors que Gandhi était un jeune adulte. Gandhi a été choisi comme successeur à la tête de la famille. Il a donc été encouragé à se rendre en Angleterre pour y étudier le droit. Sa famille voulait qu'il suive les traces de son père et devienne un homme politique. La mère de Gandhi était en fait inquiète avant le départ de Gandhi pour l'Angleterre. Elle craignait que l'Angleterre ne corrompe les mœurs de Gandhi. Pour calmer ses nerfs, Gandhi a promis d'éviter le vin et la viande. 

Avant de partir, un problème se pose. Les anciens de la caste de Gandhi apprennent son projet de voyage en Angleterre. Ils s'y opposent car aucun membre de leur caste n'est autorisé à se rendre en Angleterre. L'Angleterre était considérée comme impure. Gandhi était pourtant déterminé à y aller. Il décide donc de partir et de devenir un "hors-caste". Gandhi s'embarque pour l'Angleterre. Parmi les êtres chers qu'il laisse derrière lui, il y a son premier enfant âgé de trois mois, un garçon nommé Harilal.

De Londres à l'Afrique du Sud

Gandhi a du mal à s'adapter lorsqu'il arrive à Londres. C'est un Indien mince, aux oreilles décollées et terriblement timide. Bien qu'il ait appris l'anglais à l'école, il n'arrive pas à tenir une conversation. En fait, il était tellement gêné pendant le voyage vers Southampton qu'il mangeait dans sa cabine pour ne pas être gêné. 

Après son arrivée à Londres, des amis de la famille l'ont pris sous leur aile. Cependant, il lui reste des obstacles à surmonter. Tout d'abord, la nourriture végétarienne est très difficile à trouver dans le Londres victorien. De nombreux hindous vivant à Londres décident d'abandonner cette écriture hindoue car elle est difficile à suivre. Gandhi avait pourtant fait une promesse. Gandhi n'est pas le genre d'homme à ne pas tenir ses promesses. Il se nourrit principalement de porridge jusqu'à ce qu'il trouve un restaurant convenable. 

S'adapter à la culture occidentale

Bien que Gandhi ait eu du mal à s'adapter, il a tenté consciemment de s'occidentaliser à certains égards. Il prend des leçons de français, de danse, d'élocution et de violon. Gandhi n'a pas poursuivi ces cours très longtemps, mais ils étaient un signe de son intention. Il commence ensuite à s'habiller à la mode anglaise. En plus de cela, Gandhi commence à lire la Bible. Il n'a jamais accepté l'idée du péché et de la rédemption, mais cela a déclenché sa passion pour la religion. De plus, il a été inspiré par le sermon de Jésus sur la montagne. Il a décrit ce sermon comme étant plein d'humilité.

Après avoir lu la Bible, Gandhi a commencé à lire l'un des livres hindous les plus sacrés : la Bhagavad-Gita. Il découvre l'ouvrage par l'intermédiaire d'amis adeptes de la théosophie, un mélange de superstition et d'Orient en vogue à l'époque dans la société victorienne. Sa poésie et son message ne tardent pas à le captiver.

Gandhi devient avocat et rentre au pays

"L'homme devient souvent ce qu'il croit être. Si je continue à me dire que je ne peux pas faire une certaine chose, il est possible que je finisse par devenir réellement incapable de la faire. Au contraire, si j'ai la conviction que je peux le faire, j'acquerrai sûrement la capacité de le faire, même si je ne l'ai pas au départ." - Mahatma Gandhi

Gandhi a étudié très dur pour passer le barreau. Il réussit et est inscrit comme avocat. Dès le lendemain, il s'embarque pour Bombay. Cela fait plus de trois ans qu'il a quitté son foyer, sa femme et ses enfants. Il est désespéré de les revoir. 

Cependant, son retour au pays n'est pas l'accueil qu'il attendait. La mère de Gandhi est décédée pendant son séjour à l'étranger, et la famille a décidé de lui cacher la nouvelle jusqu'à son retour. Ils ne voulaient pas perturber ses études. 

Il s'attendait également à revenir avec de nombreuses possibilités de travail. Cela ne s'est pas produit. Il a eu du mal à trouver un travail bien rémunéré et lui, ainsi que sa famille grandissante, ont eu des difficultés financières. Son premier procès s'est soldé par un désastre lorsque sa timidité l'a emporté. Il est incapable de contre-interroger un témoin. Après cet échec, il a tenté d'obtenir un poste d'enseignant, mais sans succès. Il a finalement décidé d'accepter l'offre d'un cabinet indien musulman de se rendre en Afrique du Sud pendant un an et de le conseiller sur un procès. 

Afrique du Sud

L'Afrique du Sud commence à manifester des tendances racistes. Ces tendances racistes allaient finalement culminer dans le régime d'apartheid du 20e siècle. Si la communauté noire était le groupe le plus marginalisé d'Afrique du Sud, la population indienne était également traitée comme des citoyens de seconde zone.

Gandhi fera l'expérience directe de cette discrimination lorsqu'il vivra en Afrique du Sud. Alors qu'il voyageait en train, il a été contraint d'attendre toute la nuit en gare de Transvaal car il refusait de céder son siège de première classe à un passager blanc. Cette expérience l'a indigné et l'a conduit à faire son premier discours public. Il s'adresse à l'assemblée des Indiens du Transvaal et les exhorte à travailler dur et à apprendre l'anglais. S'ils font cela, ils pourront atteindre l'égalité politique. 

Le jour de la fête d'adieu de Gandhi en Afrique du Sud, il a été mis au courant d'un projet de loi sur la franchise indienne. Ce projet de loi était extrêmement discriminatoire envers les Indiens. Le projet de loi priverait les Indiens du droit de vote. Il est choqué que personne n'ait créé d'opposition à ce projet de loi. Les amis de Gandhi le supplient donc de rester et de les aider à s'attaquer à ce projet de loi. Il accepte de rester. Cependant, il dit qu'il ne peut rester qu'un mois. Ce mois se transformera en deux années de campagne en Afrique du Sud. Au moment où Gandhi quitte l'Afrique du Sud, il y a travaillé pendant plus de vingt ans. Beaucoup de gens associent Gandhi à l'Inde. Cependant, il a également eu une grande influence en Afrique du Sud. C'est dans ce pays qu'il a reçu pour la première fois le titre de Mahatma, qui signifie grande âme. 

Il est rentré en Inde pour une courte période et a été accueilli par des fans enthousiastes. Cependant, lorsqu'il décide de retourner en Afrique du Sud, l'accueil est un peu moins chaleureux. Des foules émeutières de Blancs l'attendent à Port Natal. Gandhi avait acquis une mauvaise réputation, et il était considéré comme un rebelle et un fauteur de troubles. Ces Blancs sont donc déterminés à l'empêcher de venir sur le continent. Mais ils n'y parviennent pas. Bien que certains ne l'aiment pas, il a des alliés qui sont prêts à l'aider.

Lorsqu'il vivait en Afrique du Sud, Gandhi a dû vivre la guerre des Boers. Bien que peu de gens le réalisent, Gandhi était loyal envers la Grande-Bretagne à cette époque. Par des approches pacifistes, Gandhi a soutenu les Britanniques dans leur combat contre les Boers. Par exemple, il a dirigé un corps médical indien pour aider à servir les Britanniques. Il était un patriote britannique à cette époque. Son opinion sur l'empire changera radicalement au cours de sa vie. Au départ, il croyait que l'empire était fondé sur les principes d'égalité et de liberté. Ces principes lui étaient chers.

La création de Gandhi

"Le chercheur de vérité doit être plus humble que la poussière. Le monde écrase la poussière sous ses pieds, mais le chercheur de vérité doit s'humilier au point que même la poussière puisse l'écraser. Alors seulement, et pas avant, il aura un aperçu de la vérité." - Mahatma Gandhi

Plusieurs changements dans la vie personnelle de Gandhi vont le rendre encore plus célèbre. Tout d'abord, il obtient l'accomplissement personnel du Brahmacharya. Le brahmacharya est une abstention volontaire de toute relation sexuelle. Beaucoup d'hommes hindous adhèrent au Brahmacharya plus tard dans leur vie, mais Gandhi l'a fait dans sa trentaine. C'est très rare et cela montre son engagement envers sa religion. Gandhi a expliqué que la raison de cette décision était qu'il avait succombé trop facilement à la luxure dans sa jeunesse. Il donne l'exemple de la façon dont il n'a pas été présent auprès de son père à sa mort alors qu'il faisait l'amour avec sa femme. Gandhi ne s'est jamais pardonné.

En outre, Gandhi a ajouté à sa philosophie une approche spécifique de la protestation politique. Ce type de protestation sera bientôt nommé Satyagraha. Satyagraha se traduit par la force de la vérité. Gandhi s'engageait à refuser d'obéir à une autorité injuste. Il a mis cela en action en encourageant la communauté indienne à faire un vœu de désobéissance en 1906. Cette désobéissance était une réponse au gouvernement du Transvaal qui prévoyait d'enregistrer tous les Indiens âgés de plus de huit ans. Toutes les personnes présentes à cette réunion étaient prêtes à faire un vœu, même si cela menaçait leur vie. Gandhi est l'un des premiers à comparaître devant un magistrat pour avoir refusé de se faire enregistrer. Il a été condamné à deux mois de prison mais a en fait demandé une peine plus longue. Ce type d'action faisait partie de la pratique du Satyagraha. Gandhi a consacré son temps en prison à la lecture.

La rébellion et la déclaration d'indépendance

"C'est l'action, et non le fruit de l'action, qui est importante. Vous devez faire ce qui est juste. Il se peut que tu ne puisses pas, que tu n'aies pas le temps, qu'il y ait des fruits. Mais cela ne signifie pas que vous devez arrêter de faire ce qui est juste. Vous ne saurez peut-être jamais quels résultats découleront de votre action. Mais si vous ne faites rien, il n'y aura pas de résultat." - Mahatma Gandhi

Un autre exemple de Satyagraha a été montré en réponse à la loi Rowlatt en Inde. Gandhi a proposé que le pays tout entier s'engage dans un hartal. Ainsi, le pays entier passerait une journée à jeûner, à prier et à s'abstenir de tout travail physique. Ces pratiques seraient une réponse à la nouvelle loi répressive. La réponse a été écrasante. Des millions d'Indiens ont pratiqué la Satyagraha. Cependant, cette approche était potentiellement trop radicale à un stade trop précoce. Les Britanniques l'ont arrêté, et des foules en colère ont envahi les villes indiennes. La violence se répand dans tout le pays. Au lieu d'utiliser le soutien de la foule, Gandhi lui dit de rentrer chez lui. Il ne voulait pas de Satyagraha si cela signifiait que la violence se produirait. 

En 1920, Gandhi a commencé à voyager en Inde, protestant contre les coutumes britanniques. Il encourage les Indiens à renoncer à leurs vêtements occidentaux et à leurs emplois britanniques. Son engagement pour la cause encourage d'autres volontaires à le suivre. En 1922, Gandhi a estimé que le moment était venu de passer de la non-coopération à la désobéissance civile pure et simple. Cependant, à cette époque, un événement horrible se produit. Une foule a tué à coups de hache un agent de police local à Chauri Chauri, une ville de l'Inde. Gandhi est horrifié et se retire de la direction du mouvement de désobéissance civile. Il passe du temps à méditer et à lire pour se remettre. 

Gandhi sera arrêté et purgera une nouvelle peine de prison pour trahison. Pendant son séjour en prison, son mouvement perd de son élan. Les Indiens retournent à leur travail. Mais, plus inquiétant encore, les Indiens et les musulmans perdent leur unité. Gandhi est celui qui unit ces deux religions, et sans lui, la violence s'installe. Gandhi a continué à se battre pour l'indépendance, et finalement, en janvier 1930, il a rédigé une déclaration d'indépendance de l'Inde. 

Les dernières années de Gandhi

"Je m'oppose à la violence parce que lorsqu'elle semble faire le bien, ce bien n'est que temporaire ; le mal qu'elle fait est permanent." - Mahatma Gandhi

Pendant les dernières années de Gandhi, l'Inde obtient l'indépendance de la Grande-Bretagne. Churchill a perdu les élections britanniques face à un parti travailliste de gauche. Les travaillistes sont déterminés à aider à faire passer l'indépendance de l'Inde.

Les trois années qui suivent la mort de sa femme sont une catastrophe. En plus de perdre sa femme, il voit son pays divisé entre l'Inde et le Pakistan. Gandhi s'oppose à la partition. Il souhaite l'unité. Il pensait que la partition entraînerait également des violences et des migrations forcées. Gandhi avait raison. Les hindous et les musulmans s'entretuent en nombre effrayant à travers les frontières nouvellement créées. Les gens devaient se mettre à l'abri de part et d'autre de la frontière pour des raisons religieuses. Des centaines de milliers de personnes sont mortes, peut-être même des millions. Gandhi avait le sentiment que l'Inde n'avait pas tiré les leçons de son enseignement de la non-violence et de l'unité avec les autres.

Il a essayé d'arrêter cette violence, mais en vain. Il a mené de multiples jeûnes "jusqu'à la mort" ou jusqu'à ce que la paix règne à Delhi. Un jeûne qu'il a commencé a duré cinq jours jusqu'à ce que les dirigeants musulmans et hindous promettent de faire la paix. Il espérait faire de même pour le Pendjab après s'être rétabli. Cependant, il n'en est rien. Le vendredi 30 janvier 1948, un nationaliste hindou nommé Nathuram Vinayak Godse fait irruption dans le jardin de Gandhi. Au lieu d'être en colère ou agressif envers cet intrus, le Mahatma a donné à cet homme une bénédiction hindoue. Cependant, l'homme a sorti une arme de sa poche et a tiré quatre fois sur Gandhi. De la fumée s'est élevée autour de Gandhi, tandis que ses mains étaient croisées dans une position pacifique. Ses derniers mots ont été Hei Ra...ma, ce qui signifie "Oh Dieu". La motivation de l'assassin était qu'il estimait que Gandhi avait été trop conciliant avec les musulmans pendant la partition de l'Inde. Godse avait espéré que la mort de Gandhi entraînerait une guerre entre l'Inde et le Pakistan et l'élimination de l'État musulman. Au lieu de cela, elle a conduit à la paix, car les hindous et les musulmans se sont unis pour pleurer le Mahatma décédé. En effet, le monde entier est en deuil : les drapeaux sont mis en berne, et les rois, les papes et les présidents envoient leurs condoléances à l'Inde. 

Si vous avez des commentaires sur ce résumé ou si vous souhaitez partager ce que vous avez appris, commentez ci-dessous ou envoyez-nous un tweet. @storyshots.

Nouveau sur StoryShots ? Obtenez les versions audiobook et animée de ce résumé et de centaines d'autres livres de non-fiction à succès dans notre section application gratuite de premier rang. Il a été présenté #1 par Apple, The Guardian, l'ONU et Google dans 175 pays.

Commandez le livre ou obtenez le livre audio gratuitement pour plonger dans les détails.

L'autobiographie de Martin Luther King par Martin Luther King Jr. (ouvert dans l'application)

Long Walk to Freedom de Nelson Mandela (ouvert dans l'application)

Les ailes du feu par Abdul Kamal

Communication non violente par Marshal Rosenberg

Caste par Isabel Wilkerson

L'audace de l'espoir par Barack Obama (ouvert dans l'application)

Born a Crime par Trevor Noah (ouvert dans l'application)

Ingénierie intérieure par Sadhguru

Comment être un antiraciste par Ibram X. Kendi (ouvert dans l'application)

Ce que je sais avec certitude par Oprah Winfrey (ouvert dans l'application)

Can't Hurt Me par David Goggins (ouvert dans l'application)

Devenir par Michelle Obama (ouvert dans l'application)

L'autobiographie de Malcolm X

Autobiographie d'un yogi

Comment ne pas mourir

Je suis Malala

La quête de sens de l'homme

Instruit

Une terre promise par Barack Obama

Résumé gratuit de Gandhi
  • Sauvez

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.