Résumé de l'interrupteur
| | | |

Résumé et critique de Switch - Livre de Dan Heath

Comment changer les choses quand le changement est difficile

La vie s'active. A Interrupteur a pris la poussière sur votre étagère ? Apprenez-en plutôt les clés maintenant.

Nous ne faisons que gratter la surface ici. Si vous n'avez pas déjà le livre, commandez le livre ou obtenir le livre audio gratuit sur Amazon pour connaître les détails juteux.


Le point de vue de Dan Heath

Dan Heath est Senior Fellow au centre CASE de l'université Duke, qui soutient les entrepreneurs sociaux. Auparavant, Dan a travaillé comme chercheur et rédacteur de cas pour la Harvard Business School. À la fin des années 1990, Dan a cofondé une société d'édition innovante appelée Thinkwell. Pendant près de 25 ans, Thinkwell a produit une gamme de manuels universitaires en ligne comprenant des conférences vidéo de certains des meilleurs professeurs du pays.

Dan est titulaire d'un MBA de la Harvard Business School et d'un BA du Plan II Honors Program de l'Université du Texas à Austin. 

Synopsis

Interrupteur met en évidence les raisons pour lesquelles le changement peut être si difficile. Mais surtout, Switch explique que le changement ne doit pas être compliqué si vous vous concentrez sur la réussite plutôt que sur les obstacles. En observant la réussite des autres, en mettant en place des habitudes et en utilisant l'émotion, vous pouvez encourager le changement chez n'importe qui. La clé est de considérer chaque personne et chaque environnement comme uniques et d'adapter votre approche en conséquence.

Apprendre des points forts

Les auteurs décrivent votre esprit comme étant un cavalier intérieur. Il s'agit généralement d'un penseur et d'un planificateur hors pair. Cependant, il est également enclin à suranalyser les défis et les difficultés potentielles qui pourraient survenir à l'avenir. La suranalyse ne vous mène nulle part. En revanche, vous devriez donner à votre esprit une direction claire. Plus précisément, les auteurs vous recommandent de trouver vos points forts et de vous concentrer sur ceux-ci. 

Les points lumineux sont des situations où le changement a déjà réussi. Analysez ces circonstances et identifiez comment ce changement a été efficacement réalisé. Vous pouvez tirer des enseignements de ce type d'analyse et les mettre en œuvre dans votre vie afin que le changement se généralise. Les auteurs donnent un exemple de l'utilisation efficace des points lumineux. En 1990, Jerry Sternin a dû résoudre le problème de la malnutrition des enfants au Vietnam. Le gouvernement l'avait contacté pour résoudre ce problème omniprésent. Il s'agit d'un problème que plusieurs gouvernements ont tenté de résoudre. Cependant, il est effectivement impossible de le résoudre à ce stade. M. Sternin a donc adopté une approche différente en se concentrant sur les points positifs. Il a observé les villages locaux qui étaient bien nourris et a identifié les différences entre ces villages et les villages en difficulté. 

Sternin a remarqué que les familles du point lumineux nourrissaient leurs enfants de manière légèrement différente. Les familles du point lumineux n'avaient pas plus de nourriture, mais les enfants recevaient des portions plus petites à des intervalles plus fréquents. Sternin a réussi à propager ces comportements à d'autres familles, qui les ont acceptés plus facilement parce qu'ils provenaient de leur propre communauté et non d'étrangers. En se concentrant sur les points positifs, Sternin a pu faire une différence significative. En l'espace de six mois seulement, 65 % des habitants du village avaient amélioré leur nutrition. La leçon à tirer de ce succès est qu'il faut chercher à répandre les points positifs. 

Se préparer au changement

Les auteurs décrivent un concept appelé paralysie de la décision. Essentiellement, les situations de changement ont la capacité de paralyser les individus. Lorsque plusieurs voies sont disponibles pour résoudre un problème, les gens ont tendance à n'en choisir aucune. Les auteurs décrivent des études qui suggèrent que les humains sont moins capables de prendre des décisions, plus les options sont nombreuses. La confusion est à l'origine de cette incapacité à décider.

Le moyen le plus efficace de lutter contre la confusion est de rendre les choses incroyablement claires. Les auteurs appellent cela des directives pour votre cavalier. Ces directives se présentent sous la forme d'objectifs et d'instructions comportementales. Tout d'abord, vous devez réfléchir aux situations cruciales pour que le changement se produise. Une fois que vous avez identifié ces situations, vous devez écrire les actions requises pour que ces situations se produisent. Supposons que vous ayez pour objectif comportemental d'arrêter de fumer. L'une des actions cruciales pour réussir ce changement serait d'arrêter d'acheter des cigarettes. 

L'instruction explicite est l'approche adoptée par les chercheurs en santé. Les auteurs présentent une étude dans laquelle des chercheurs en santé visaient à améliorer le régime alimentaire des habitants de la Virginie occidentale. Ils ont compris que se contenter de dire aux gens de manger plus sainement était trop ambigu. Ce conseil offrirait trop d'options, ce qui entraînerait une paralysie de la décision. Au lieu de cela, ils ont choisi de proposer des changements clairement définis que les habitants de la Virginie Occidentale pouvaient mettre en œuvre. Par exemple, ils suggéraient un simple échange contre une option malsaine. Une option qui a eu un impact significatif a été de remplacer le lait entier par du lait faible en matières grasses. En raison de sa simplicité, ce conseil a eu un impact important. La part de marché du lait allégé a doublé et la consommation de matières grasses a considérablement diminué dans le régime alimentaire des Virginiens de l'Ouest. 

Choisir une direction pour éviter la paralysie de l'analyse

Une autre forme de paralysie fréquemment associée aux décisions liées au changement est la paralysie de l'analyse. Cette paralysie empêche le changement mais gaspille également votre énergie. Les auteurs soulignent que la clé pour éviter cette paralysie de l'analyse est de donner une direction claire à votre cavalier. Les auteurs donnent l'exemple de Crystal Jones pour expliquer ce point. Crystal Jones était une enseignante de première année. Elle a motivé ses élèves en leur donnant une destination claire : ils seraient tous des élèves de troisième année honoraires à la fin de l'année. Les élèves étaient intérieurement motivés par cette destination et la clarté de cet objectif.

Les auteurs appellent cette orientation la carte postale de destination. Il est essentiel que cette carte postale de destination soit en phase avec les changements que vous espérez encourager à court terme. 

Utiliser les émotions pour contrôler votre éléphant intérieur

Votre éléphant intérieur est votre côté impulsif et émotionnel. Votre manège intérieur est en charge de votre éléphant intérieur, mais il est continuellement en lutte pour contrôler ce côté de vous. Par conséquent, pour apporter un changement véritable et durable dans votre vie, vous devez également vous attacher à motiver votre éléphant intérieur.

Vous ne pouvez pas motiver votre éléphant intérieur de la même manière que vous motivez votre conducteur intérieur. Au lieu d'utiliser la rationalité, vous devez faire appel à des émotions fortes. Les auteurs donnent l'exemple de Jon Stegner pour montrer comment les émotions peuvent motiver efficacement votre éléphant intérieur. Stegner voulait convaincre les dirigeants de son entreprise de fabrication que leurs méthodes d'achat étaient extrêmement inefficaces. Dans ce cas, les approches logiques, comme l'analyse statistique, n'ont pas fonctionné. Il savait que ces dirigeants étaient mus par leurs éléphants intérieurs. Par conséquent, pour les inciter à changer d'avis, Stegner a mis au point une présentation qui fait appel aux émotions de la direction. Il a rassemblé une paire de chaque type de gants vendus par l'entreprise. Ensuite, il les a empilés les uns sur les autres, les uns après les autres, devant la direction. Immédiatement, la réaction de ces derniers a été un choc. L'équipe de direction savait qu'elle devait changer son processus d'achat.

L'utilisation de la motivation pour encourager le changement repose sur la force de ces émotions. Vous pouvez utiliser efficacement les émotions positives et négatives pour produire le changement. Par exemple, la peur peut être utilisée pour renforcer le sentiment d'urgence du changement. Les auteurs affirment toutefois que les émotions positives sont généralement plus productives pour susciter le changement. 

Dévaloriser la gravité du changement

Les auteurs expliquent qu'un changement significatif équivaut à amener un éléphant à escalader une montagne. Il est peu probable qu'un éléphant accepte d'escalader une montagne. Toutefois, supposons que vous puissiez convaincre l'éléphant de monter d'abord une petite colline avec vous. Dans ce cas, vous pouvez l'aider à accepter des collines plus importantes. 

Le changement est intimidant. C'est pourquoi vous devez réduire le changement avant de l'introduire. Par exemple, vous pouvez démontrer à ceux que vous cherchez à convaincre que des progrès ont déjà été réalisés auparavant. Les auteurs donnent l'exemple d'une étude qui souligne l'efficacité de la mise en évidence des progrès. Dans cette étude, on a dit aux participants qu'ils avaient besoin de dix tampons sur une carte de fidélité d'une station de lavage de voitures pour obtenir un lavage gratuit. Dans ce cas, seulement 19 % des personnes ont rempli leur carte. En comparaison, un autre groupe a été informé qu'il lui fallait 12 tampons, mais la carte en comportait déjà deux. Dans les deux cas, les participants devaient collecter dix timbres. Cependant, le taux de remplissage dans le second groupe était de 34 %. La seule différence entre les deux groupes est l'observation des progrès. 

Une autre façon de réduire le changement est de le diviser en étapes plus petites. Les auteurs appellent ces jalons des "petites victoires". Les petites victoires vers un changement plus remarquable donnent aux gens l'espoir qu'un changement complet est possible. Ce type de motivation est celui qui alimente l'éléphant. Par la suite, à mesure que ces petites victoires s'accumulent, tout changement devient un effet auto-entretenu. 

Adopter un état d'esprit de croissance pour surmonter les échecs

"L'échec est souvent le meilleur moyen d'apprendre, et pour cette raison, l'échec précoce est une sorte d'investissement nécessaire." - Chip Heath

L'échec fait partie de la vie et peut constituer un obstacle au changement. Les auteurs suggèrent d'adopter un état d'esprit de croissance pour surmonter l'échec. Une façon de surmonter l'échec est d'accepter que ces expériences sont inévitables et bénéfiques. Vous pouvez vous améliorer une fois que vous acceptez ces deux faits. Les auteurs soulignent que notre cerveau et nos capacités ne sont pas statiques. Ce sont plutôt des muscles qui peuvent être entraînés pour devenir plus forts. Un état d'esprit de croissance, dans lequel les échecs sont considérés comme des opportunités, vous aidera à devenir meilleur dans tout ce que vous faites. 

Réduisez les erreurs d'attribution en offrant un chemin facile.

"Et c'est la première surprise du changement : Ce qui ressemble à un problème de personnes est souvent un problème de situation." - Chip Heath

Le changement est possible même avec un cavalier confus et un éléphant réticent. Cependant, le changement nécessite alors qu'ils soient sur un chemin qui comprend des facteurs situationnels et environnementaux qui affectent le comportement de cette personne. Si vous pouvez façonner le chemin pour qu'il soit une promenade douce et agréable en descente, alors vous pouvez aider n'importe qui à s'engager dans le changement. 

Les facteurs situationnels ont une influence considérable sur nos comportements. Cependant, les humains ont tendance à sous-estimer l'impact de ces facteurs. Les auteurs appellent cette sous-estimation l'erreur d'attribution fondamentale. Cette erreur suppose que le comportement individuel est une conséquence de la façon dont les gens sont plutôt que de leur situation. 

La recherche confirme l'importance des facteurs situationnels

La recherche suggère que les facteurs situationnels ont un impact significatif sur nos comportements. Les auteurs présentent une étude dans laquelle des amis s'évaluaient mutuellement en fonction de leur charisme inné. La moitié supérieure était qualifiée de saints, tandis que la moitié inférieure était qualifiée d'idiots. Après cette partie de l'étude, les étudiants ont reçu des lettres leur demandant de donner de la nourriture à des œuvres caritatives. La variable indépendante de cette étude était les facteurs situationnels. La moitié des participants ont reçu une lettre simple leur demandant d'apporter de la nourriture à un endroit bien connu du campus. En comparaison, l'autre moitié a reçu des instructions détaillées qui demandaient une boîte de haricots et fournissaient une carte du lieu exact du don. La première moitié était associée à une charité terrible. Seuls 8% des saints ont fait un don, tandis qu'aucun des idiots n'a fait de don. En revanche, un quart des abrutis du second groupe ont fait un don. Cela montre que les facteurs situationnels sont souvent plus importants que les tendances innées. 

La morale de cette histoire est que vous pouvez utiliser les facteurs situationnels pour encourager le changement. Cela est vrai même pour les personnes les moins susceptibles de changer. 

Créer des habitudes pour que le changement soit un jeu d'enfant

La création d'habitudes permet au changement de s'intégrer dans la routine d'un individu. Cependant, il n'est pas simple de créer des habitudes. Les auteurs soutiennent donc qu'il faut modifier l'environnement pour que les habitudes soient simples à mettre en place. Une façon de modifier efficacement l'environnement en faveur de la création d'habitudes est d'établir des déclencheurs d'action. Ces déclencheurs doivent être associés à l'habitude que vous souhaitez créer. Les auteurs utilisent l'exemple de déposer vos enfants à l'école (le déclencheur) avant d'aller à la salle de sport (une habitude).

Les auteurs offrent un exemple de l'importance de l'environnement dans le maintien des habitudes. Plus précisément, ils se concentrent sur une habitude nocive qui n'a pas été conservée après un changement d'environnement. Pendant la guerre du Vietnam, 20 % des troupes ont développé une dépendance à l'héroïne. Par la suite, le gouvernement américain s'est inquiété du nombre de troupes toxicomanes qui allaient rentrer dans leur pays. Cependant, un an après leur retour, seulement 1 % des vétérans étaient encore dépendants de l'héroïne. La disponibilité de l'héroïne au Vietnam leur avait offert un environnement où ils pouvaient facilement conserver cette mauvaise habitude. Cependant, l'environnement familial familier et l'accès réduit à l'héroïne ont brisé l'habitude. 

Une autre façon de créer efficacement des habitudes est d'utiliser ce que les auteurs appellent l'humble liste de contrôle. Les listes de contrôle étape par étape vous aident à exécuter une habitude comme prévu. Ces listes de contrôle vous empêcheront de négliger vos habitudes, comme de prendre des raccourcis. Les pilotes utilisent ces listes de contrôle pour éviter les raccourcis risqués dans leur routine de travail.

L'importance des habitudes est que nous avons peu de contrôle sur ces comportements. Les habitudes sont nos cavaliers intérieurs en pilotage automatique. Par conséquent, si nous pouvons créer un environnement qui encourage le changement souhaité dans vos habitudes, vous développerez un succès à faible effort. 

Le changement positif est contagieux

Dans un environnement dépourvu de repères, nous suivons généralement la majorité. Par la suite, les auteurs décrivent le comportement comme contagieux. Vous pouvez tirer parti de cette nature humaine en soulignant que la majorité des gens adoptent un changement spécifique. Cependant, il se peut que le changement que vous souhaitez n'ait pas toujours la majorité. Comparativement, votre choix de changement peut avoir une majorité d'opposition. 

Dans le cas d'une majorité opposée, il vous incombe d'identifier la minorité disposée à contribuer à renforcer les arguments en faveur du changement. Par exemple, en discutant des avantages que ce changement a apporté à leur vie. 

Classement

Nous attribuons à Switch une note de 4,4/5.

Quelle est votre appréciation du livre de Dan Heath ?

Cliquez pour évaluer ce livre !
[Total : 1 Moyenne : 5]

Si vous avez des commentaires sur ce résumé ou si vous souhaitez partager ce que vous avez appris, commentez ci-dessous.

Nouveau sur StoryShots ? Obtenez les versions audio et animées de ce résumé et de centaines d'autres livres de non-fiction à succès dans notre rubrique application gratuite de premier rang. Apple, The Guardian, les Nations unies et Google l'ont classée parmi les meilleures applications de lecture et d'apprentissage au monde.

Pour plonger dans les détails, commandez le livre ou obtenez le livre audio gratuitement.

Résumés de livres connexes

Made to Stick par Chip Heath et Dan Heath

Les habitudes atomiques par James Clear

Coup de coude par Richard Thaler

Le pouvoir de l'habitude par Charles Duhigg

Les 7 habitudes des personnes hautement efficaces par Stephen Covey

La règle des 5 secondes par Mel Robbins

Faites votre lit par William H. McRaven

Le club de 5 heures du matin par Robin Sharma

L'effet composé par Darren Hardy

Résumé du commutateur
  • Sauvez

A lire également

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.